COMORES 4 ILES

COMORES 4 ILES

samedi 10 avril 2010

COMORES : LAMAMRA, REÇU A BEIT-SALAM, POUR UNE « AUDIENCE DE SYNTHESE ET DE RECAPITULATION »

Reçu à Beit-Salam, pour une « audience de synthèse et de récapitulation », le Commissaire Lamamra déclare que le Chef de l’Etat qui était, sans le moindre doute, prêt au dialogue prendra l’initiative d’inviter les Chefs des exécutifs des îles à un dialogue sous son autorité et sa supervision

Après ses visites de travail effectués à Mohéli et Ngazidja, au cours desquelles il a rencontré les différentes tendances politiques, le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, SEM l’Ambassadeur Ramtane Lamamra a été reçu par le Chef de l’Etat avant son départ pour Addis Abeba.
A l’issue de ses entretiens avec le Président de l’Union des Comores, le Commissaire Lamamra a répondu aux questions des journalistes sur le perron du Palais de Beit Salam. Il se dit optimiste et annonce que le Chef de l’Etat était, sans le moindre doute, acquis au dialogue et qu’il prendra l’initiative d’inviter les Chefs des exécutifs des îles à un dialogue sous son autorité et sa supervision.
Nous vous proposons ici, l’intégralité de ses réponses aux journalistes.
M. LAMAMRA : C’est une visite qui, de mon point de vue, est très positive. Vous voyez la durée de cette audience de synthèse et de récapitulation dont vient de m’honorer Son Excellence le Président de l’Union, à quel point il y a beaucoup de choses à dire et il y a beaucoup de choses à faire. Egalement je pense qu’il est permis de faire une évaluation positive de ce séjour. C’est un séjour qui aura été court, je le regrette et je promets qu’il y aura d’autres séjours plus longs, mais c’est un séjour qui aura été de mon avis très dense, et aussi très productif.
Question : Si vous êtes là c’est que la prolongation du mandat du Président a crée une certaine incompréhension que certains appellent une crise. Sur cette question précise de la prolongation du mandat du Président, à quelle conclusion vous êtes parvenu avec ceux qui contestent cette prolongation ?
M. LAMAMRA : Vous savez, il y a une cohérence d’ensemble dans l’action de l’Union Africaine à l’égard de l’un de ses Etats membres importants qu’est l’Union des Comores. Il y a eu un accompagnement fidèle tout au long de ces dernières années. Aujourd’hui nous sommes dans une séquence de la vie de la Nation comorienne qui a des institutions, qui a des processus constitutionnels, une séquence au cours de laquelle il y a un certain nombre de questionnements. Il y a une demande de dialogue, une demande de communication, il y a même peut être un appel à la pédagogie. Mettons que nous y avons contribué à travers tous nos contacts, à travers tout ce qu’on a pu avoir comme échanges, très ouverts, très fructueux, très sincères avec l’ensemble des sensibilités que nous avons eu le privilège de rencontrer. Je m’arrêterai très rapidement ici à Mohéli où nous avons eu une expérience inoubliable à l’occasion de notre visite dans la journée d’hier. Je voudrais saisis cette occasion, de cette institution qui incarne à la fois l’unité de la Nation et la légitimité de l’Etat comorien, pour dire aussi bien aux autorités qu’à la population qui nous ont fait l’amitié et la fraternité de nous accueillir chaleureusement, que les préoccupations qui sont exprimées, les questions qui ont été soulevées, ont été dûment portées à la haute attention du Chef de l’Etat et je crois que le Chef de l’Etat, de part la légitimité qu’il incarne est à même de réagir positivement à ces questions et à ses préoccupations.
Et d’ailleurs je saisis cette occasion pour vous dire, je crois avec la permission de Son Excellence le Président, représenté ici par mon frère le Ministre, que le Chef de l’Etat, prendra l’initiative d’inviter à un dialogue, d’inviter les Chefs des exécutifs des îles à un dialogue sous son autorité et sa supervision et ce dialogue qui devrait intervenir très rapidement verra la participation de l’Union Africaine en terme de facilitation. Il s’agit d’un dialogue dans les institutions, dans le respect des institutions, dans le respect des processus constitutionnels de ce pays et ce dialogue permettra de lever les incompréhensions et les questionnements et en particulier sur la question fondamentale du respect de la tournante. Mohéli a le droit d’exercer ou de faire accéder l’une de ses filles ou l’un de ses fils à la magistrature suprême de l’Union des Comores et personne, absolument personne, ne remet en cause ce principe, ne remet en cause à la fois la validité de ce principe et le droit de Mohéli d’accéder à la magistrature suprême.
Question : C’est le congrès qui a décidé de cette prolongation, est ce que ses conclusions sont remises en cause ou pas ?
M. LAMAMRA : Du point de vue de l’Union Africaine, il appartient aux institutions légitimes de l’Union des Comores de traiter des questions relatives à la constitutionnalité des processus politiques qui se développent dans le pays. Et pour nous, à moins que et sauf dans le cas où la Cour constitutionnelle en décide autrement, nous sommes ici dans un processus et dans une perspective de mise en œuvre constitutionnelle d’une réforme constitutionnelle qui est valide, la validité étant comme je vous l’indiquais, de la compétence de la Cour constitutionnelle et non pas d’institutions autres et non pas d’organisations internationales, certainement. Par ce que nous sommes respectueux de la souveraineté de l’Union des Comores, l’un de nos Etats membres et nous considérons donc que c’est le fonctionnement normal des institutions qui est garant de la stabilité et de la paix, de la réconciliation dans le pays pour lesquels, comme vous le savez, nous sommes ici et nous restons donc dans cet état d’esprit pour lequel nous nous sommes beaucoup investis et nous restons donc dans cet état d’esprit.
Question : Etes vous optimiste ?
M. LAMAMRA : Je suis résolument optimiste ; je le suis de nature déjà, mais avec tous les entretiens que j’ai eus, toutes les assurances que j’ai obtenues, tous les encouragements, également, Mohéli, je dois dire également la Grande-Comore, et nous avons également eu le privilège d’avoir un très long entretien avec le Chef de l’exécutif de la Grande-Comore et je puis vous assurer que non seulement nous avons été encouragé dans ce que nous faisons, mais nous avons également recueilli le sentiment que tous ces Chefs d’exécutifs sont aujourd’hui à l’écoute de Son Excellence le Président de l’Union et prêts à répondre à un invitation de sa part à engager ce dialogue qui, je dois le préciser, n’est pas un dialogue ouvert et un dialogue qui devrait porter sur des questions que les processus politiques et constitutionnels ont déjà réglés, mais, un dialogue qui tend à mettre au point, de manière consensuelle, un chronogramme de mise en œuvre de la tournante par la préparation d’élections qui se feraient à travers les étapes qui vous sont connues, des étapes qui doivent garantir la participation optimale, la préparation de toutes les conditions de succès de cette consultation.
Question : C’était la proposition de l’Union Africaine le dialogue, ou bien l’Union Africaine a une autre position ?
Non nous sommes toujours pour le dialogue, mais je dois dire également qu’à ma première audience avec Son Excellence le Président de l’Union, il m’a déclaré sans le moindre doute qu’il était prêt à ce dialogue. Donc, il ne s’agit pas de prendre la paternité de cette idée alors que le Chef de l’Etat a toujours été acquis au dialogue.
Question : Monsieur le Commissaire, certains stipulent que l’initiative d’un gouvernement d’union nationale pourrait faire sortir le pays du gouffre et marasme politique, que diriez-vous à cet égard ?
M. LAMAMRA : Nous répondons ce que j’ai toujours dit que des institutions légitimes qui sont en place et que c’est dans le cadre de ces institutions que nous devons pouvoir aller vers cette application consensuelle de la réforme constitutionnelle, aller vers un calendrier qui soit agrée par tous et qui objectivement un calendrier qui répond à des besoins et qui prend en charge les préoccupations de toutes les parties. Merci
Source : [-> http://wongo.skyrock.com/ ]

3 commentaires:

semprelibri a dit…

Hello! Excellent blog and great job! I'd like to have your Flag on my flag counter. I need your help for my collection… So, please, simply visit my website about “unusual stamps”: http://www.eryx.it/dentelli/index.htm
Greetings and good luck!

semprelibri a dit…

Hello! Excellent blog and great job! I'd like to have your Flag on my flag counter. I need your help for my collection… So, please, simply visit my website about “unusual stamps”: http://www.eryx.it/dentelli/index.htm
Greetings and good luck!

semprelibri a dit…

Hello! Excellent blog!
I'm from Italy and I'd like to have your flag on my flag-counter. I need your help for my collection… So, please, simply visit my website about “unusual stamps” (no spam, no pop-up, no ads): http://www.eryx.it/dentelli/index.htm
Greetings and good luck!